Search

La grossesse et l'accouchement

L’ostéopathie est un soutient tout au long de la grossesse mais aussi en préparation à l’accouchement.

Il est important que le bassin soit libre en vue de l’accouchement. L’ostéopathe doit libérer les restrictions de mobilité articulaire, musculaire ou fasciale, qui pourraient entraver les différents stades de la naissance.

S’assurer de la liberté de mobilité du bassin maternel permet d’augmenter les diamètres disponibles pour le bébé et de favoriser un accouchement physiologique.

Au cours du premier trimestre
Le but de l’ostéopathie au cours du premier trimestre est de libérer les blocages qui peuvent influencer le bon déroulement de la grossesse.

Au cours du deuxième trimestre
Il est fréquent, à ce stade de la grossesse, de voir apparaître des douleurs articulaires lombaires, ou du bassin, liées entre autres, aux changements posturaux auxquels la femme doit pouvoir s’adapter.

Au cours du troisième trimestre
Le rôle de l’ostéopathe sera, davantage, au cours de ce trimestre la préparation à l’accouchement. Le but du suivi ostéopathique est alors de lever les blocages articulaires, mais aussi de rééquilibrer les tensions musculaires pour faciliter l’accouchement


Toujours dans l’intérêt d’être au plus juste dans mes techniques et dans mon approche de traitement j’ai voulu rajouter à mon arc de thérapeute quelques précieuses cordes concernant le monde bien spécifique des femmes enceintes.

J’ai suivi la formation « la grossesse, l’accouchement et le post-partum » de Bernard Ferru, qui allie théorie et pratique sur des vrais cas, ainsi que dans le même registre la formation de Catherine Rybus « Ostéopathie uro-gynécologique et pédiatrique ».

Je suis moi-même maman et je pense que de vivre une grossesse et un accouchement participe largement à mieux comprendre ce qui se passe dans le corps d’une femme enceinte et quels type de douleurs, sensations ou encore gènes elle peut rencontrer.

Réservez simplement votre Rendez-vous sur la plateforme de réservation en ligne